Le Gabon a récemment accueilli une mission multisectorielle

0
304

En collaboration avec le Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank, l’Union Gabonaise de Banque a récemment organisé une mission multisectorielle. L’événement a eu lieu en format digital au Gabon, jeudi dernier. La conférence plénière a été diffusée en direct de Libreville. Les échanges ont porté sur le thème « Leviers d’industrialisation du Gabon ».

La ministre gabonaise de l’Économie et de la Relance, Mme Nicole Jeanine Lydie ROBOTY épouse MBOU y a participé. « Le thème choisi de cette mission est très important pour le Gabon dans un contexte marqué, comme vous le savez, par la crise sanitaire », a-t-elle déclaré. Plus de 300 chefs d’entreprises et institutionnels y ont également pris part. Ces derniers provenaient de 9 pays africains. Il s’agit du Gabon, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de l’Égypte, du Mali, du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie.

Lors de cette séance de travail, le Directeur de l’Agence Nationale de Promotion des Investissements, M. Ghislain MOANDZA MBOMA, a présenté un exposé. Il s’est essentiellement appesanti sur le potentiel de croissance dont regorgent les secteurs de l’agro-industrie, la transformation de Bois, et la production de Matériaux de construction. Les possibilités d’investissement et de partenariat dans lesdites filières ont été parcourues. Plus de 100 rendez-vous d’affaires se sont tenus entre les opérateurs économiques le long de cette journée. 

Le Club Afrique Développement a été créé en 2016. Cette mission sur les leviers d’industrialisation du Gabon est la 30e qu’il organise en Afrique. En une décennie, l’institution a financé près de 15 000 entreprises et acteurs publics de 40 pays africains. Elle a également « réalisé près de 25 000 rendez-vous d’affaires dans les secteurs essentiels du développement de l’Afrique (Industries de la Santé, BTP, Infrastructures, Agro-industrie, etc.) ». C’est ce qu’a déclaré la Directrice dudit club, Mme Mouna Kadiri.

D’après la ministre gabonaise de l’Économie, « il est important pour nous de capitaliser sur la Coopération Sud-Sud (…)». Pour cela, une banque de projets sera mise à la disposition des opérateurs économiques. « Nous vous proposons de mettre à votre disposition une banque de projets dans un cadre de travail adapté et un code des investissements des plus attractifs », ajoute l’autorité gouvernementale.

Leave a reply