Le Gabon adopte une mercuriale pour maintenir les prix des produits de base

0
44
Révision_mercuriale

L’initiative a été lancée par le gouvernement et appuyée par les opérateurs économiques. Elle permettra d’épargner les ménages gabonais des effets de l’inflation galopante.

Le gouvernement gabonais s’est accordé avec les opérateurs économiques pour adopter une mercuriale en cette période de crise mondiale due à la guerre en Ukraine. Une telle disposition avait été prise au moment de la pandémie de Covid-19. Les mesures adoptées à cette époque ont cependant expiré en 2020. Face à la nouvelle crise, les autorités ont décidé de renouveler l’initiative.

« Aujourd’hui, des travaux ont été menés d’arrache-pied avec les opérateurs, les exportateurs et toute la chaîne de distribution » a déclaré la ministre de l’Économie, Nicole Jeanine Lydie Roboty. Ils ont permis, poursuit-elle, de mettre en place une nouvelle mercuriale. Cette dernière permettra de maintenir le coût des matières premières, des denrées et des marchandises disponibles sur le marché gabonais, à des niveaux raisonnables. L’objectif du gouvernement est de contrecarrer les effets de l’inflation suscitée par la crise russo-ukrainienne.

Dans son discours à la Nation à l’occasion de la fête nationale, le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, s’était engagé à protéger les ménages gabonais des conséquences de la guerre en Europe actuellement. La mise en place de cette mercuriale concrétise ainsi la promesse du président de la République. Elle permettra de rendre la vie moins chère pour les populations et favorisera leur accès continu aux denrées de base.

La ministre de l’Économie met par contre les commerçants gabonais en garde contre toute spéculation. Autrement dit, l’application d’un prix différent de ceux fixés par la mercuriale sera punie. La ministre a d’ailleurs annoncé que « des contrôles vont (…) s’intensifier » sur le territoire national pour assurer le respect des cours fixés.

Leave a reply