Le Gabon dans la liste des pays interdits d’exporter des fruits vers l’UE : les raisons

0
115
fruits-et-legumes

Le Gabon figure sur la liste des pays interdits d’exporter certains fruits vers l’Union européenne (UE). Selon l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa), la présence du pays sur cette liste s’explique par plusieurs facteurs.

Tout d’abord, la Commission de l’UE a identifié certains organismes nuisibles de quarantaine sur le territoire gabonais. C’est ce qu’indique un document publié par l’Agasa dimanche dernier. Toutefois, le Gabon est toujours sur la voie de l’autosuffisance alimentaire en matière vivrière. Il ne pouvait donc pas encore, de toute façon, exporter des fruits sur le marché européen.

L’Agasa déclare avoir déjà fait tout ce qui est en son pouvoir pour sécuriser les frontières du Gabon et celles de plusieurs autres pays. Des équipements de biosécurité et de veille phytosanitaires ont été déployés sur le terrain. Cela permettra de lutter efficacement contre les organismes nuisibles et/ou en quarantaine.

Pour rappel, l’Agasa est l’institution nationale de protection des végétaux au Gabon. Elle est aussi membre de la Convention internationale pour la protection des végétaux.

Les produits agricoles que l’UE interdit à certains pays d’exporter sur son territoire sont : mangues, papayes, goyaves, poivrons, aubergines, tomates. Ces aliments sont soupçonnés d’avoir été exposés à « certaines espèces et certains genres de mouches » considérés comme organismes de quarantaine de l’UE.

L’organisation internationale recommande aux pays concernés par cette interdiction d’appliquer une approche systémique ou un traitement post-récolte afin de garantir que le produit exporté ne contient pas d’organismes nuisibles.

Leave a reply