Le Gabon envisage de produire 11,6 millions de tonnes de manganèse d’ici 2024

0
172

Le gouvernement gabonais prévoit de produire près de 11,6 millions de tonnes de manganèse par an, à l’horizon 2024. C’est ce qu’indique le document de cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024. Selon ces perspectives la production de manganèse enregistrerait une hausse de 38,6 % par rapport à l’année dernière. En 2020, le pays en a produit environ 8,4 millions de tonnes. Cette année, les autorités espèrent produire 9,68 millions de tonnes de manganèse, soit une hausse de 9,8 % en glissement annuel, apprend-t-on.

D’après les autorités gabonaises, ces prévisions seront réalisées grâce à plusieurs facteurs. Il s’agit du renforcement des activités du site de Ndjolé dans le Moyen-Ogooué par la Cicmhz. La Cicmhz est définie comme la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (Cicmhz)). Les performances de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) joueront également un important rôle dans l’atteinte de ces objectifs. Il faut noter que le Comilog est le principal exploitant du manganèse au Gabon.

La capacité de production du site d’exploitation de manganèse de Biniomi à Franceville sera étendue. Des actions seront menées afin d’optimiser les performances du gisement de Lebaye à Okondja. La société Nouvelle Gabon Mining procédera à la mise en exploitation du gisement de Mounana. Autant de mesures qui permettront de booster la production de cette mine au Gabon.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de diversification de l’économie gabonaise. L’ambition du gouvernement est de réduire sa dépendance au manganèse de l’extérieur.

 

Leave a reply