Le Gabon fait un prêt pour financer son plan de riposte anti-Covid-19

0
287

La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer un nouveau financement au gouvernement gabonais. Le montant de ce nouvel emprunt est de 15 milliards de FCFA. Les deux parties ont procédé à la signature de l’accord de prêt, mardi dernier. Cet argent est destiné à financer le Plan national de riposte contre la pandémie de Covid-19 au Gabon.

Le Gabon fait actuellement face à une 3e vague de contaminations. De nouveaux variants du virus sont apparus sur le territoire national. Selon les autorités sanitaires, l’aggravation de la situation sanitaire du pays est essentiellement due au variant Delta. Il s’agit de l’un des plus contagieux et virulent. Le nouveau financement accordé par la BDEAC au Gabon est une énième preuve du soutien qu’elle porte à ses pays membres. C’est la « confirmation de l’engagement de la BDEAC à soutenir tous ses pays membres en général et la République gabonaise en particulier, à chaque fois que cela s’avère nécessaire », déclare le président de l’institution. 

Fortunato-Ofa Mbo Nchama a également profité de l’occasion pour féliciter les autorités gabonaises pour les décisions difficiles mais nécessaires qu’elles prennent depuis le début de la pandémie. D’après lui, ces efforts « ont permis de limiter les effets sanitaires et impacts économiques de cette pandémie dans le pays ». Il espère par ailleurs que ce nouveau financement aidera le pays à en finir avec le virus.

La BDEAC avait déjà financé la riposte anti covid dans le pays à hauteur de 500 millions de FCFA. Le coût global arrêté par le Gabon pour son plan de lutte était de 250 milliards de FCFA. L’institution financière a approuvé le financement de 11 projets gabonais depuis 2017. Le total fait 243 milliards de FCFA soit 33 % des projets validés sur cette période. Le Gabon est « le premier pays bénéficiaire de nos financements depuis le lancement du Plan stratégique 2017-2022 », indique le président de la BDEAC. 

Leave a reply