Le Gabon participe à la 32e conférence régionale du FAO sur l’aggravation de la crise alimentaire

0
98
Insécurité-alimentaire

Le Gabon a pris part, hier, à la 32e conférence régionale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Il était représenté par son ministre de l’Agriculture, Charles Mve Ellah. L’événement s’est tenu à Malabo, en Guinée Équatoriale. Les échanges ont eu lieu aussi bien en présentiel, que par visioconférence.

L’objectif de cette conférence est de déclencher une action urgente dans chaque pays afin de faire face à la crise alimentaire qui touche le continent africain. Selon Abebe Haile-Gabriel, directeur général de la FAO et Représentant régional pour l’Afrique, il est temps d’agir comme d’habitude, de concert pour gravir les échelons et surmonter les obstacles. « Cette même agilité et ce même esprit de collaboration sont nécessaires aujourd’hui pour la pandémie silencieuse de pauvreté, de faim et de sous-alimentation et d’extrême vulnérabilité aux chocs en Afrique », indique-t-il.

Ce séminaire fut l’occasion d’échanger les expériences dans ce cadre. « Je demande à toutes les délégations de “tout mettre sur la table” afin que nous puissions parvenir à un consensus ministériel », a déclaré le ministre de l’Agriculture de la République de Guinée

D’après la FAO, la guerre Ukraine-Russie va accentuer la flambée des prix des denrées alimentaires. Les gens vont davantage manquer de nourriture et seront plongés dans la faim en Afrique.

Pour faire face à cette situation, les autorités gabonaises prévoient de réduire les droits de douane appliqués à 23 produits importés. Cela permettra également de diminuer la pression sur le pouvoir d’achat des ménages.

Leave a reply