Le Gabon se dote d’une unité neurovasculaire pour la prise en charge des AVC à la phase aiguë

0
266

Le Gabon dispose désormais d’une unité neurovasculaire pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) à la phase aiguë. Ledit service se trouve au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). C’est le premier du genre qu’ouvre le pays. L’initiative s’inscrit en droite ligne de la volonté du gouvernement d’optimiser les conditions de prise en charge des Gabonais.

D’après le chef du service de neurologie du CHUL, la Professeure Philomène Kouna Ndouongo, l’ouverture de cette unité présente plusieurs avantages. Elle permettra aux patients victimes d’AVC ischémiques de profiter de la thrombolyse. « Les patients victimes d’AVC ischémiques [mort du tissu cérébral] de moins de 4 h 30 min pourront bénéficier de la thrombolyse », a-t-elle indiqué. La thrombolyse est une thérapie qui consiste à inoculer une substance capable de dissoudre de caillot qui bouche l’artère et est à la base de l’ischémie.

Pour que l’unité neurovasculaire fonctionne convenablement, une imagerie en urgence est nécessaire. Aussi, le CHUL a été doté d’un dispositif d’appui aux diagnostics rapides. Concrètement, il s’agit de l’imagerie médicale pour la réalisation en urgence d’une IRM (imagerie par résonance magnétique) cérébrale. La majorité des cas urgences que reçoit le CHUL sont des AVC. Ces patients occupent 85 % des lits du service de neurologie, selon la Professeure Philomène Kouna Ndouongo.

Cette nouvelle unité s’ajoute aux deux précédentes qui sont : l’unité de consultation externe et explorations fonctionnelles et l’une unité d’hospitalisations.

Leave a reply