Le Gabon veut réaliser un audit environnemental et social du projet de construction des Centres spécialisés

0
81
audit

Le gouvernement gabonais a lancé, lundi dernier, un avis à manifestation d’intérêt pour le recrutement de plusieurs experts. Cet avis a été lancé à travers l’unité de coordination du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece). La mission de ces experts sera de réaliser l’audit environnemental et social du site des travaux de construction de deux centres spécialisés de Nkok.

D’après les autorités, le premier centre traite des secteurs du bâtiment et travaux publics (BTP), des technologies de l’information et de la communication (TIC). Le second, cible les activités d’infirmerie-cuisine-restaurant ainsi que les sites des travaux supplémentaires d’aménagements, de loisir et sécurité de Nkok.

L’objectif de cet audit est « d’évaluer le niveau de conformité de tous travaux initiaux et supplémentaires liés à la construction des deux centres (…) aux exigences environnementales et sociales applicables», apprend-on. Il s’agira également d’établir si la conformité à ces exigences E&S laissera ou non des aspects.

Chaque candidat à l’appel d’offre doit démontrer qu’il possède les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution de l’audit au plus tard le 22 juillet prochain.

Peuvent postuler, les experts environnementaux ayant le niveau Bac + 5 ou équivalent avec un diplôme en sciences environnementales. Ces derniers doivent avoir une expérience en élaboration d’audit environnemental. Ils devront « impérativement avoir conduit au moins 5 missions similaires en lien avec le secteur et justifier d’au moins 7 ans d’expérience pertinente dans le domaine environnemental et/ou en hygiène, santé et sécurité.« , apprend-on. Il est aussi nécessaire d’avoir des connaissances sur les procédures et politiques de sauvegardes environnementales de la Banque mondiale.

L’avis à manifestation est également ouvert aux experts en sciences sociales et humaines. Ces derniers doivent avoir le niveau Bac + 4 ou l’équivalent et avoir une expérience avérée dans la réalisation de l’audit social. Ils doivent avoir conduit ou réalisé au moins 4 missions similaires dans le BTP et justifier d’au moins 5 ans d’expérience dans l’évaluation sociale. Pour finir, ils devront maîtriser les procédures et politiques de sauvegardes sociales de la Banque mondiale ou bailleurs de fonds et la règlementation en vigueur en matière de protection sociale.

Leave a reply