Le Gabon veut rendre les produits de la ZES éligibles à la Zlecaf

0
279

Le secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), Wamkele Méné, a visité le Gabon la semaine dernière. L’introduction des produits de la Zone économique sociale (ZES) de Nkok dans la Zlecaf était au cœur des échanges. Le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda et plusieurs opérateurs économiques de la ZES étaient présents à la rencontre.

Les produits de la ZES n’étaient pas éligibles à la Zlecaf pour de nombreuses raisons. Selon un cadre du ministère du Commerce, la majorité des entreprises installées dans la ZES de Nkok sont des entreprises extraterritoriales. Ces dernières bénéficient de plusieurs exonérations. Il s’agit des exonérations de TVA sur une durée de 25 ans, et d’une exonération des droits de douane à l’import/export au Gabon.

Il faut noter que la ZES de Nkok réalise plus de 40 % des exportations du pays. L’intégration des produits de cette zone à la Zlecaf présente une multitude d’avantages. La concrétisation de ce projet renforcera la lutte contre le chômage à travers la création d’emplois au Gabon. Le commerce sera davantage développé dans le pays et l’économie boostée. « Nous trouverons donc les voies et les moyens pour les intégrer dans la chaîne de valeur de la Zlecaf pour que le pays puisse en profiter et que les emplois soient créés », a promis Wamkele Méné.

La Zlecaf est un vaste marché qui rassemble plus d’un milliard de consommateurs. Son objectif principal est d’industrialiser l’Afrique en développant le commerce entre les pays africains.

 

Leave a reply