Le gouvernement prévoit de réduire de 25% ses importations de gaz butane d’ici 2022

0
1245

Le ministère du Pétrole a indiqué l’ambition de l’Etat de réduire de 25% ses importations de gaz butane d’ici 2022. L’objectif de l’initiative est de promouvoir le développement de l’industrie locale.

Selon les données dudit ministère, le Gabon dispose de plusieurs réserves prouvées de gaz estimées à plus de 100 milliards de m3, qui sont très peu exploitées. Le développement de ce secteur « représente une priorité pour accélérer la transformation structurelle de l’économie hors pétrole, la transition énergétique du Gabon et améliorer l’approvisionnement du territoire national en gaz ».

Dans une note, la direction générale du Trésor français a expliqué que les autorités gabonaises ambitionnent promouvoir davantage le développement de ce domaine « dans le but d’engendre de nouvelles sources de revenus dans un contexte de déclin de la production pétrolière ».

Aussi, le gaz représente-t-il l’un des principaux moteurs de croissance dont dépend la mise en œuvre du plan d’accélération de la transformation 2021-2023. Le 24 mars dernier, une task-force « stratégie gazière » initiée en février dernier, a été lancée. Cette task-force a pour mission d’élaborer des stratégies de développement du secteur et de mieux approvisionner le marché domestique en gaz butane. Il s’agira de mettre sur pied un cadre réglementaire facilitant l’exploitation gazière et d’approfondir la cartographie en eaux profondes afin de connaître avec précision la disponibilité du gaz.

D’après le ministère de l’Economie et de la Relance, la crise de la Covid-19 a provoqué une chute de 25,8% à 310 273 m3 de la production de gaz industriel au 30 septembre 2020.

Leave a reply