Le groupe Eramet prévoit de produire 7,5 millions de tonnes de manganèse au Gabon en 2022

0
107
Gabon-Eramet

Le premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, s’est entretenue vendredi dernier avec le délégué général Afrique du Groupe minier français Eramet, Loïse Tamalgo. À travers sa filiale, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) l’entreprise envisage de produire 7,5 millions de tonnes de manganèse au Gabon en 2022. Comparativement à l’année dernière, cette production est en hausse de 600 000 tonnes. En 2022, la société avait produit 6,9 millions de tonnes de manganèse.

Le délégué général Afrique d’Eramet a également profité de cette audience pour annoncer la mise en place d’un port suspendu dans le pays. « Le groupe Eramet a mis en place au niveau du Gabon la création d’un port suspendu », va déclarer Loïse Tamalgo. Ce port permet d’évacuer beaucoup plus de fret minier, apprend-on.

L’ambition du gouvernement gabonais est de faire de son manganèse, un levier de développement « ce qui suppose d’accroître les investissements en termes de production et de transport, mais aussi de transformation sur place afin d’augmenter la part de la valeur ajoutée produite localement », explique le premier ministre. Selon l’autorité gouvernementale, les prévisions d’Eramet permettront de consolider la 1ʳᵉ place mondiale occupée par cette mine.

La production de manganèse du Gabon au cours de 2022 devrait s’établir à 10,06 millions de tonnes, en progression de 6,9 % par rapport à 2021. Le pays envisage de produire en moyenne 11 millions de tonnes de ce minerai entre 2023 et 2024, indique le ministère de l’Économie.

Leave a reply