Le harcèlement moral sur le lieu de travail sévèrement puni au Gabon

0
207

Le harcèlement moral sur le lieu de travail est désormais considéré comme une infraction au Gabon. Selon la législation du pays, il s’agit d’une pratique condamnable et justiciable. C’est ce qu’indique le Journal officiel du 16 au 23 septembre dernier.

L’article 291-1 de la loi gabonaise prévoit une peine de 2 ans d’emprisonnement au plus pour les auteurs de cette infraction. Ces derniers devront également payer une amende pouvant aller jusqu’à 5 millions FCFA. Sont considérés comme harcèlements envers une personne, tout « propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de vie susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique et/ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel ».

L’introduction de cette nouvelle disposition dans la loi du Gabon est une remarquable victoire dans la lutte pour le respect des droits des femmes. Les femmes gabonaises représentent 83 % des victimes de violences économiques dans le pays. C’est ce qu’indique un rapport de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. Ledit rapport est intitulé « Stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités femmes/hommes au Gabon ».

D’après la fondation de la première dame gabonaise, le harcèlement sur le lieu de travail entrave l’évolution des femmes dans le milieu professionnel. L’organisation avait suggéré qu’une loi soit adoptée contre la discrimination et le harcèlement au travail. Cette recommandation a joué un grand rôle dans l’adoption de la loi portant sanction du harcèlement sur le lieu de travail au Gabon.

Il faut noter que la Fondation Sylvia Bongo Ondimba est reconnue pour son engagement dans la lutte pour le respect des droits des femmes au Gabon et dans le monde. 

Leave a reply