Le ministre de l’économie souligne la « performance des titres gabonais sur les marchés financiers »

0
408

La note souveraine du Gabon avait été abaissée il y a trois mois par l’agence Fitch Rating à cause de la dégradation des équilibres des finances publiques. Une dégradation occasionnée par la baisse des recettes pétrolières et de la pression accrue sur les dépenses courantes dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19.
« Un grand nombre de pays pairs (du Gabon) ont vu leur notation souveraine dégradée par Fitch Ratings au cours des douze derniers mois, dans le contexte économique international extrêmement défavorable », a indiqué le ministre gabonais de l’économie Nicole Janine Lydie Roboty-Mbou.
Selon un communiqué du ministère de l’Economie et de la Relance diffusé le mardi 9 mars 2021, « La performance des titres gabonais est restée globalement stable depuis le début du mois de décembre, avec un rendement à maturité avoisinant 5,0% pour les obligations 2024 et 2025 et 6,5% pour l’obligation 2031 ». Des chiffres qui prouveraient que la baisse de la notation n’a pas affecté la confiance des investisseurs qui trouvent que le pays est « solide financièrement ».
Afin de garder le cap, le gouvernement gabonais est en train d’élaborer, avec l’appui du Fonds Monétaire international (FMI), une stratégie de règlement de la dette intérieure auditée par la Task Force. Le Programme d’accélération de la transformation (PAT) a également été engagé dans le but de consolider les finances publiques du Gabon.
L’agence de notation Moody’s avait relevé la notation souveraine du pays en juillet 2020. L’agence Standard & Poor’s, quant à elle, avait déclaré un statut quo.

Leave a reply