Le Parc national de l’Ivindo désormais patrimoine mondial de l’UNESCO

0
504

Le parc National de l’Ivindo figure dorénavant sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Il y a été inscrit par l’Organisation des Nations Unions pour l’Éducation, la science et la culture (UNESCO). L’annonce a été faite par le Chef d’État gabonais lui-même. « C’est un grand jour pour notre pays et pour notre planète », s’est réjoui Ali Bongo Ondimba.

Selon lui, cette bonne nouvelle est une avancée majeure pour le pays. Cette inscription « vient récompenser les efforts du Gabon en matière de protection des forêts », a-t-il déclaré dans un poste sur sa page Facebook. Il faut noter que depuis plusieurs années, le pays a mené plusieurs actions pour protéger la faune et la flore nationale.

D’après le numéro un gabonais, la protection de l’environnement contribue énormément à la lutte contre les changements climatiques. Les efforts du Gabon en la matière « jouent un rôle déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique », indique-t-il.

88 % du territoire gabonais est recouvert par une vaste forêt tropicale humide. Le Gabon est considéré comme le second poumon vert de la planète, après l’Amazonie. Entre 2016 et 2017, le pays a absorbé 3,4 millions de tonnes de CO2. Le ministre britannique de l’Environnement, Zac Goldsmith a récemment félicité le leadership fantastique du président gabonais. La protection de l’environnement est d’ailleurs l’un des objectifs majeurs d’Ali Bongo Ondimba.

Le Gabon préside le groupe des négociateurs africains pour la prochaine COP26.

Leave a reply