Le porte-parole du gouvernement clarifie la question des bourses d’études

0
195
Université

Le porte-parole du gouvernement gabonais Alain Claude Bilie By Nze était de passage sur la chaîne de télévision Gabon 24 hier. Il a abordé plusieurs sujets dont celui de la grogne des étudiants par rapport aux bourses d’études.

D’après l’autorité gouvernementale, le mécontentement des étudiants gabonais résulte de deux situations distinctes. Il s’agit, d’une part, de deux mois de retard observé dans le paiement de la bourse ; et d’autre part, des réclamations autour du système d’attribution des bourses.

En ce qui concerne le retard de paiement, le ministre de tutelle a déjà été instruit pour qu’une solution soit trouvée. Les étudiants concernés reçoivent déjà leur argent. Quant au second point, les militants réclament le retour à l’ancien système d’octroi des allocations. Cela les avantages puisqu’il n’y avait pas beaucoup de critères d’accès.

En effet, le gouvernement gabonais a récemment revu les critères d’obtention des bourses. « L’État a décidé de remettre les critères : les critères d’âge et de performances », indique Alain Claude Bilie By Nze. Selon lui, cette réforme est « convenable par rapport à ce qui se fait dans d’autres pays et qui se faisait au Gabon ».

Ainsi, pour bénéficier de la bourse d’étude au Gabon, il faut décrocher son BAC avant 22 ans et avoir la moyenne pour passer en classe supérieure pour la maintenir. « Le ministre de tutelle est en train de discuter avec les Chefs d’étudiants » pour les ramener à la raison.

Leave a reply