Le premier ministre du Gabon inaugure une nouvelle prison pour femmes à Libreville

0
130
inauguration-maison-darret-des-femmes

La prison centrale de Libreville dispose désormais d’une nouvelle maison d’arrêt exclusivement destinée aux femmes. L’infrastructure a été officiellement inaugurée hier par la première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda. Elle était accompagnée de la ministre de la Justice, Erlyne Antonella Ndembet épse Damas.

La construction de la nouvelle maison d’arrêt des femmes (MAF) au sein de la prison centrale de Libreville, a été entièrement financée par le gouvernement gabonais. Les travaux ont duré 10 mois.

D’après Rose Christiane Ossouka Raponda, cette infrastructure est la matérialisation de la volonté du Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba. Elle « symbolise la volonté de notre pays d’offrir des conditions de détention dignes et sécurisées, notamment pour les femmes qui sont particulièrement vulnérables en milieu carcéral », va-t-elle déclarer.

L’ambition de l’État gabonais est de garantir la sécurité et le respect des droits de chaque citoyen gabonais.

Leave a reply