Le Premier ministre fait le bilan du PAT en 2021 et donne les perspectives de 2022

0
291

Le conseil interministériel dédié au bilan 2021 et à la définition de la feuille de route 2022 du Plan d’accélération de la transformation (PAT) s’est tenu vendredi dernier. Il a été présidé par la première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda. 

Selon un collaborateur de la cheffe de gouvernement, « ce comité interministériel a été l’occasion d’établir un bilan du PAT pour 2021 et de brosser une feuille de route pour 2022 ». Il ressort de cette séance de travail que de remarquables avancées ont été réalisées dans les domaines pris en compte par ce plan. On peut citer entre autres, l’éducation, la santé, les routes, l’eau et l’électricité, etc.

Ce conseil interministériel se déroule peu après une mission de contrôle interministérielle des projets PAT. Ladite mission était conduite par le secrétaire exécutif du CNPAT, Yves Dieudonné Sylvain Moussavou Boussougou. Elle avait été déployée sur l’ensemble du territoire gabonais durant près de 40 jours. L’équipe du secrétaire exécutif du CNPAT a examiné les niveaux de réalisation des réformes, projets et programmes s’inscrivant dans la mise en œuvre du PAT

Ce travail a permis de déceler quelques difficultés d’approvisionnement en matériaux et matériels ainsi que des retards de règlement. Les membres du gouvernement ont mené des réflexions pour remédier à ces problèmes. « Nous devons être innovants pour trouver des solutions là où il y a des blocages », a tweeté Rose Christiane Ossouka Raponda.

L’objectif du PAT 2021-2023 est de relancer l’économie gabonaise et rétablir les grands équilibres macroéconomiques. Il est financé à hauteur de 3 000 milliards FCFA et contient plus de 150 projets dans différents secteurs, dont l’éducation, la santé et l’énergie.

Leave a reply