Le premier ministre gabonais s’entretient avec le président ivoirien Alassane Ouattara à la Cop 15

0
25
désertification

Le premier ministre gabonais, Rose Christiane Oussouka Raponda s’est entretenue hier avec le président ivoirien, Alassane Ouattara. Il s’agit d’une audience dans le cadre de l’ouverture de la 15e Conférence des parties (COP) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD). Les deux autorités ont abordé un certain nombre de sujets importants.

L’événement a porté sur la désertification et la restauration des sols dégradés. Les États présents veulent agir face à la dégradation rapide des terres et ses conséquences néfastes pour la biodiversité et les populations. Le continent africain est d’ailleurs le plus touché par le phénomène.  La question de la Grande Muraille verte sera abordée durant ces assises. Il s’agit d’un projet pharaonique qui vise à restaurer cent millions d’hectares de terres arides en Afrique d’ici à 2030 sur une bande de 8.000 km allant du Sénégal à Djibouti.

La COP15 contre la déforestation s’est ouverte lundi dernier à Abidjan en présence de plusieurs chefs d’État et de gouvernement. Le Gabon y a été représenté par son chef de gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda. Le pays est considéré à l’échelle mondiale comme un leader en matière de protection de l’environnement. Près de 88 % de son territoire est recouvert par l’épaisse forêt équatoriale, l’un des deux poumons verts de la planète.

Leave a reply