Le président de la Confédération Patronale Gabonaise écope d’un an d’emprisonnement avec sursis

0
250

La Cour d’appel de Libreville vient de condamner Alain Oumar, le président de la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) à un an de prison avec sursis et une amende de 1 million FCFA. L’homme est accusé d’avoir détourné 600 millions FCFA. Ces fonds publics étaient destinés à la réalisation des travaux de connexion des lycées, collèges et écoles primaires du Gabon.

Alain  Oumar a comparu devant la justice hier. Il était poursuivi pour faux et usage de faux. En effet, les travaux de connexion des établissements scolaires du pays avaient été confiés à la société IG Telecom. Entreprise dont le dirigeant n’est rien d’autre que le président de la CPG. Malgré le versement des 600 millions à IG Telecom, les établissements gabonais n’ont jamais été connectés.

La condamnation d’Alain Oumar est une lourde perte pour la Confédération Patronale Gabonaise. L’image de ce regroupement est un peu salie. Cette affaire remet en doute la crédibilité des sociétés membres de cette organisation. 

Leave a reply