Le projet de loi portant restructuration de l’Office national de l’emploi en cours d’examen au Sénat

0
279

La ministre gabonaise de l’Emploi a été auditionnée par les membres de Commission des affaires culturelles hier. La rencontre s’est tenue au Sénat. C’était l’occasion pour Madeleine Berre de présenter les avantages du projet de loi portant réorganisation de l’Office national de l’emploi (ONE). Selon la ministre, cette réforme contient 4 principales innovations.

D’un, le projet de loi change la dénomination sociale de l’ONE. Il porte désormais le titre de « Pôle national de la promotion de l’emploi ». Cette nouvelle dénomination tient compte de l’extension des missions de l’institution. De deux, le champ d’action de l’ONE est également élargi. Dorénavant, il contribue à la recherche de solutions pour éradiquer le chômage au Gabon. À travers cette innovation, le gouvernement entend renforcer la lutte « contre la précarité, la pauvreté, et l’exclusion sociale ». De trois, les actifs du Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelle (FIR) sont repris par l’ONE. Enfin, les sources de financement de l’institution ont été diversifiées. Cela permettra, selon les autorités, à rendre l’offre de service de l’ONE plus attractif.

Le nouveau Pôle national de l’emploi a plusieurs missions à atteindre. Il mettra tout en œuvre pour instaurer une concordance entre le marché de l’emploi et la formation. Il développera également l’emploi privé dans le pays. Au Gabon, 66 % des demandeurs d’emploi viennent de l’enseignement général. Or, les diplômés de l’enseignement technique et professionnel sont les plus sollicités par les entreprises. Cette situation crée un déséquilibre sur le marché de l’emploi.

Le projet de loi portant restructuration de l’ONE s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Accélération de la transformation (PAT). L’objectif de l’État est de réduire le chômage au Gabon. En 2020, le taux de chômage est estimé entre 20 et 30 %. 51 012 Gabonais ont adressé des demandes d’emploi à l’ONE entre 2017 et 2019.

La ministre de l’Emploi espère vivement que ce décret soit approuvé par le parlement.

 

Leave a reply