Le recours de Paulette Missambo rejeté, l’UN au bord de l’implosion

0
39
Gondjout_Missambo

Le clan Missambo vient d’essuyer un nouveau revers. Le recours introduit auprès de la Cour constitutionnelle suite à la création d’un nouveau courant au sein de l’Union nationale (UN) a été rejeté. Le parti de l’opposition fait désormais face à la pire situation de son histoire.

La Cour constitutionnelle a rejeté le recours formulé par Minault Maxime Zima Ebeyard, proche de Paulette Missambo, pour contrer la scission initiée par Paul-Marie Gondjout. Ce dernier a lancé, depuis fin juillet dernier, la création d’un nouveau courant au sein de l’UN dont le nom est : Union nationale initiale (UNI).

D’après l’arrêt de la Cour constitutionnelle, l’UN ne prévoit, dans ses textes, aucune modalité de règlement en cas de scission. Elle renvoie donc Missambo et ses proches vers le ministre de l’Intérieur. « Seul le ministre chargé de l’Intérieur est compétent, en cas de difficulté, pour statuer sur les scissions advenues au sein des partis politiques, comme c’est le cas en l’espèce » a déclaré la Cour.

La séparation entre Missambo et Gondjout est née de la création de l’UNI qui provient quant à elle de la bataille à la tête de ce parti de l’opposition. Dans un tel combat, Gondjout vient de remporter une victoire contre son adversaire. Si le ministère de l’Intérieur reconduit la décision de la Cour constitutionnelle, les membres de l’UN se trouveront face à une impasse jamais connue dans l’histoire du parti. À un an de la présidentielle, l’on pourrait s’attendre à une implosion de cette formation politique.

Leave a reply