« Le règlement du lourd contentieux du chantier du stade omnisports Omar Bongo Ondimba (…) est en cours »

0
456

C’est ce qu’a indiqué le ministre gabonais des Sports, Franck Nguema sur sa page Facebook aujourd’hui. Selon lui, le gouvernement met tout en œuvre pour sortir gagnant de ce conflit. Pour y arriver, il envisage faire preuve de tact, d’organisation et de détermination. En effet, le chantier du stade omnisport Omar Bongo Ondimba fait l’objet d’un conflit commercial entre la société Eurofinsa et le Gabon depuis 2016.

Les deux parties ont alors engagé une discussion pour régler le problème. Ces échanges leur ont permis de conclure un arrangement. Ainsi, il est désormais clair qu’Eurofinsa doit payer en tout 130 millions de francs CFA au Gabon. Toutefois, l’affaire n’est pas entièrement réglée. Dans un post sur sa page Facebook, le ministre des Sports a réaffirmé l’engagement de l’État à finir avec ce contentieux.

L’entreprise Eurofinsa reprochait au gouvernement gabonais de ne pas avoir respecté les clauses du contrat. En guise de dédommagement, la Chambre de commerce international (CCI) avait sommé le Gabon de payer 3,7 milliards de francs CFA à l’entreprise. Mais à son tour, le Gabon avait réclamé à Eurofinsa le paiement d’un dédommagement pour malfaçons et reliquat fiscal. Le montant de ces pénalités s’élevait à 3,8 milliards de francs CFA.

Rappelons que la convention du chantier de réhabilitation du stade omnisports Omar Bongo Ondimba a été signée le 4 juin 2009. Le stade est situé à Libreville. Il avait été construit en 1976 afin d’accueillir les Jeux de l’Afrique Centrale.

 

Leave a reply