L’eau minérale « Sano »  retiré du marché local

0
478

Le ministère du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie, Hugues Mbadinga-Madiya, a récemment ordonné le retrait de l’eau minérale « Sano » du marché local gabonais. L’objectif de cette instruction est de préserver la santé des consommateurs de cette eau.

Plus d’une tonne de bouteilles du produit ont été retiré des espaces commerciaux d’Oyem et de Bitam lors d’une opération menée par la Direction provinciale du commerce, le service provincial de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) et l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) du Woleu-Ntem.

« Ce retrait du produit Sano du marché local intervient à la suite de la correspondance du ministre en charge du Commerce du Cameroun, à son homologue gabonais, mettant en cause la qualité de l’eau Sano. Et sa mise en bouteille au niveau de la société productrice, à Douala, ne répond plus aux normes requises et exigées », explique Florent Moudonguidi, le directeur provincial du commerce du Septentrion.

Le courrier envoyé par le ministre camerounais du Commerce le 5 mars dernier, indique que cette suspension des activités de la société Sano S.A. est due au « non-respect des normes d’exploitation et de conditionnement des bouteilles et des bonbonnes d’eau destinées à la consommation du public ».

Leave a reply