Les raisons pour lesquelles le FMI a validé le rapport Deloitte sur la gestion des fonds Covid-19 au Gabon

0
97
jessye-ella-ekogha-dr

Jessye Ella Ekogha, le porte-parole du Chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba, a donné une conférence de presse vendredi dernier. Il y a abordé plusieurs sujets dont le rapport du cabinet d’audit Deloitte sur la gestion des fonds Covid commandé par le FMI. L’autorité gouvernementale a expliqué les raisons pour lesquelles le Fonds monétaire international a validé le document.

Selon le porte-parole, le Gabon a reçu deux catégories de fonds Covid-19. Il s’agit des fonds relatifs à l’appui budgétaire et les fonds destinés à la riposte anti-Covid-19. Le rapport commandé par le FMI est relatif au second point uniquement. Il a été réalisé par la société Deloitte.

Ce rapport fait cas de deux périodes distinctes. La première est celle de la phase d’extrême urgence. La seconde est plus relax. Lors de la phase d’urgence, il était particulièrement difficile de lancer des commandes de masques vue la forte demande à l’international. « Cette situation nécessitait de pouvoir agir rapidement, de pouvoir acheter du matériel rapidement afin de pouvoir sauver le maximum de vie. Dans ces conditions, chacun peut comprendre que la procédure habituelle d’appel d’offres, dont la durée classique est de six mois, n’est pas adaptée. », explique Jessye Ella Ekogha.

Le gouvernement a donc déployé tout les efforts nécessaires pour surmonter cette période. « Si pendant six mois, vous n’avez pas de tests, pas de masques, pas de respirateurs, etc., combien de morts aurait-on eu au Gabon ?« , s’interroge le porte-parole.

En ce qui concerne la seconde période, le rapport n’a détecté aucune anomalie. L’entreprise Deloitte a donc certifié les comptes. « Au final, s’il y avait eu un souci avec ce rapport, le FMI ne nous aurait pas renouvelé sa confiance et n’aurait pas décaissé la deuxième tranche de prêt dans le cadre de l’accord triennal conclu en juillet 2021.« , déclare-t-il.

Leave a reply