L’État gabonais envisage de généraliser le paiement des impôts par virements bancaires ou électroniques

0
65
paiment-des-impôts-par-moyen-électronique

Le gouvernement gabonais prévoit de généraliser le paiement des impôts par virements bancaires ou électroniques. L’objectif des autorités est d’accroître les recettes fiscales du pays au cours de l’exercice 2022. Cette initiative permettra d’augmenter la contribution de l’impôt à l’économie et d’améliorer son système de recouvrement fiscal.

D’après les autorités, le processus de génération va se dérouler en plusieurs étapes. D’abord, le délai de paiement en espèces des taxes, droits de douane et autres revenus sera limité. Ainsi, après une période définie de l’année, les contribuables ne pourront payer que par virement bancaire. Ensuite, le paiement en espèce sera interdit sur l’ensemble du territoire national. Seuls les virements bancaires, chèques ou virements électroniques seront admis. C’est la généralisation proprement dite.

Pour rappel, le gouvernement gabonais essaie de limiter les paiements d’impôts en espèce depuis plusieurs années. La loi de finances 2020 contient des mesures favorisant l’atteinte de cet objectif. Pour preuve, les transactions de plus de 5 millions de FCFA ne peuvent se faire que par virement, chèque ou portefeuille électronique. Il en est de même pour les taxes dont le montant est supérieur à 2 millions de FCFA.

La généralisation des virements va permettre de réduire les cas de fraude fiscale et de corruption. L’État pourra aussi mieux tracer les transactions au trésor public.

Leave a reply