L’Etat gabonais envisage réduire sa dette publique

0
317

La dette publique (la dette intérieure et la dette extérieure) du Gabon, s’élève aujourd’hui à 70% du PIB national selon Noureddin Bongo Valentin, le coordonnateur général des affaires présidentielles. L’objectif du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est de la réduire au maximum.

Le remboursement de cette dette publique absorbe environ 45% des ressources propres annuelles du pays. Un pourcentage que le coordonnateur général des affaires présidentielles trouve excessif. Les dépenses courantes effectuées sont supérieures aux ressources propres disponibles. Ce qui oblige les autorités à emprunter encore pour financer le déficit.

« Pour rétablir la situation, nous devons d’abord corriger le déséquilibre de nos finances publiques »,  a déclaré Noureddin Bongo. L’atteinte de cet objectif prend en compte trois leviers. Il s’agit de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation 2021-2023 ; de l’accélération de la croissance du pays à travers l’intensification de la politique de diversification économique, de promotion du secteur privé et d’attraction des investissements ; et de la cession de certains actifs dormants peu valorisés tel que les crédits carbones.

Leave a reply