L’État gabonais prévoit de réhabiliter 248 formations sanitaires d’ici 2023

0
190
BU_5_ PAT

Le gouvernement gabonais envisage de réhabiliter 248 formations sanitaires à l’horizon 2023. L’annonce a été faite lundi dernier par le ministre de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong. C’était au cours de la seconde éditions des « Matinées du PAT ».

Le centre hospitalier de Ntoum dans la province de l’Estuaire et celui de Makokou dans l’Ogooué-Ivindo figurent parmi les structures à rénover. Il en est de même pour les centres médicaux de Ndende, Leconie, Okondja, de Mitzic, Medouneu, d’Oveng et de Mvadi. 

Les trois pavillons de l’hôpital psychiatrique de Melen, ainsi que du Centre médical de Moabi dans la province de la Nyanga seront aussi réhabilités. De nouveaux équipements d’anesthésie et de réanimation seront installés au Centre hospitalier régional Amissa Bongo de Franceville, etc.

D’après le ministre de la Santé, les travaux ont déjà démarré dans plus de 40 structures sanitaires sur l’ensemble du territoire gabonais. Le projet est conjointement financé par le gouvernement gabonais et le Projet d’appui au secteur santé phase 2 (PASS2).

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Leave a reply