L’État gabonais recrute des agents-enquêteurs pour le recensement général de l’agriculture

0
254
agriculture

Le gouvernement gabonais veut recruter des agents-enquêteurs sur l’ensemble du territoire national. L’initiative s’inscrit dans le cadre du lancement de la seconde phase du Recensement général de l’agriculture (RGA) qui est celle de l’Enquête de production végétale et animale (EPVA-2022).

L’opération est prévue pour se dérouler du 8 au 15 mai prochain. Toutes les 9 provinces du pays sont concernées, apprend-on. « Les dossiers doivent être déposés dans les directions provinciales de l’agriculture (chefs-lieux de province) ou les secteurs agricoles (département).», informe Serges Rufin Okana, le secrétaire général de l’Agriculture. Les candidats de la province de l’Estuaire, eux, doivent déposer leurs dossiers à la direction provinciale d’agriculture.

Les pièces à fournir sont une copie de la carte d’identité ou du passeport en cours de validité, une demande manuscrite adressée au directeur général de la statistique, 2 photos d’identité couleur. Il doit aussi contenir une autorisation de la hiérarchie pour participer aux activités de collecte de l’enquête de production végétale et animale (pour les agents administratifs), et une attestation de participation à la phase de dénombrement du RGA.

Sont concernés par ce recrutement, le personnel disponible des différentes directions du ministère en charge de l’agriculture et le personnel disponible des autres administrations déconcentrées (gouvernorat, préfecture, conseil départemental, mairie, etc.). Les personnes disponibles sans emploi peuvent également postuler.

Les candidats doivent être de nationalité gabonaise et être âgé de 24 ans au moins et de 49 ans au plus. Ils doivent avoir au moins le BEPC ou son équivalent et parler couramment français et une langue locale. Ils devront se rendre disponible pour une durée de 9 mois au moins et accepter de passer des nuits dans les villages. Il est, par ailleurs, nécessaire d’avoir une expérience dans le domaine agricole et avoir participé à la première phase du RGA.

Leave a reply