L’État gabonais veut réaliser l’audit de la Sogara d’ici juin 2023 pour évaluer sa viabilité

0
55
Sogara-gabon

Le gouvernement gabonais a pris l’engagement auprès du Fonds monétaire International (FMI) de faire un audit de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). Il s’agit de l’unique raffinerie du Gabon. L’annonce a été faite via le rapport de l’institution financière pour le compte du mois de juillet. Ledit document est relatif à l’achèvement des première et deuxième revues de l’accord appuyé par le Mécanisme élargi de crédit (MEDC) pour le Gabon.

Selon le FMI, cet audit sera réalisé avant la fin du mois de juin 2023. Il permettra d’évaluer la viabilité de l’entreprise pétrolière contrôlée par l’État. L’objectif du gouvernement gabonais est de s’assurer que la Sogara « est viable et peut continuer à fonctionner sans des situations financières difficiles ». C’est ce qu’a expliqué Agou Gomez Gbedia, le représentant résidant du FMI au Gabon, au cours d’une rencontre avec les médias le 28 juin dernier.

Après quelques années de défaillance, la Sogara, l’unique raffinerie du Gabon a commencé à enregistrer des résultats positifs. D’après le ministère de l’Économie, la société a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires en 2019 et 2020. En 2021, son chiffre d’affaires a augmenté de 127,2 %.

Leave a reply