L’État reprécise les frais de scolarité exigés dans les établissements scolaires publics

0
303

Le ministère gabonais de l’Éducation nationale a récemment rappelé les frais d’inscriptions et de réinscriptions en vigueur dans les établissements scolaires publics au Gabon. C’était à travers un communiqué adressé à la communauté éducative jeudi dernier.

Au préprimaire, les frais d’inscriptions et de réinscriptions s’élèvent à 3 000 FCFA. Au primaire, ils sont de 5 000 FCFA. En ce qui concerne le cours secondaire, que ce soit l’enseignement général ou technique, les frais s’élèvent à 10 000 FCFA. Le prix de l’uniforme scolaire est de 16 000 FCFA. Sur ces 16 000 FCFA, 8 000 FCFA servent à l’achat du pantalon ou la jupe. Les 8000 FCFA restants servent à l’achat de la chemise.

Le ministère de l’Éducation met en garde les populations contre l’arnaque sur les frais de scolarité. L’institution précise qu’outre les frais de scolarité et d’uniformes, « aucun autre prélèvement n’est autorisé ».

Le rappel des frais de scolarité réglementaire présente un grand avantage. D’après les autorités, cela permettra de lutter contre les arnaques lors des inscriptions et réinscriptions dans les établissements. Le fait est que certains chefs d’établissements exigent des frais supplémentaires en dehors de ceux fixés par le gouvernement. Il s’agit par exemple des frais d’APE (Association des parents d’élèves), d’enveloppes et des frais d’informatique. D’autres soutirent carrément de l’argent aux parents avant d’inscrire leurs enfants. « Il y a des chefs d’établissement qui peuvent prendre 50 000 FCFA voire 100 000 FCFA à certains parents pour leur trouver une place au sein de l’établissement. C’est de l’arnaque » s’indigne un enseignant.

Pour certains enseignants, le ministère de l’Éducation ne devrait pas ignorer les frais supplémentaires instaurés par les chefs d’établissements. Selon eux, les frais d’APE, par exemple, sont obligatoires. 

Leave a reply