Libreville : vers la réinstallation des populations affectées par l’aménagement des bassins versants

0
210

Le gouvernement gabonais prévoit de réinstaller très prochainement les populations affectées par l’aménagement des bassins versants à Libreville. Afin de financer le plan complet de réinstallation, le pays vient de contracter un prêt. Le Gabon a emprunté une somme de 20 milliards de FCFA auprès de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC). L’accord a été signé entre le ministre de l’Économie et le président de la BDEAC hier.

D’après les autorités, ce financement permettra d’accélérer l’exécution des travaux. Ainsi, les populations déguerpies pourront occuper les lieux au plus tôt. C’est ce qu’a indiqué Fortunato-Ofa Mbo Nchama. Au total 3 bassins avaient été aménagés dans la capitale gabonaise. Il s’agit de Gué-Gué, Lowé-IAI et Terre Nouvelle. 6904 Gabonais avaient été déguerpis. Les bassins versants avaient été créés à Libreville afin de faciliter l’évacuation des eaux usées et pluviales.

Ce nouveau prêt porte à 60 milliards de FCFA l’aide globale de l’institution audit projet. En 2014, le pays avait déjà emprunté 40 milliards de FCFA auprès de la BDEAC. L’argent avait servi à financer la première phase du Plan complet de réinstallation des populations. Le projet prévoit la construction de 930 logements, d’un dispensaire et de trois écoles. Un collège et d’autres équipements collectifs seront également mis en place.
L’ambition de l’État est d’optimiser les conditions de vie des populations gabonaises.

Leave a reply