L’UNICEF et l’État gabonais s’allient contre l’apatridie

0
253

La mairie de Libreville vient de lancer le programme conjoint citoyenneté et protection sociale pour la province de l’Estuaire. C’est en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’objectif de cette initiative est de combattre le phénomène de l’apatridie.

Au Gabon, près de 7 400 enfants ne possèdent pas d’actes de naissance. Ils ne sont donc pas reconnus par l’Etat comme étant des ressortissants gabonais. C’est une situation que déplore l’édile de la capitale, Christine Mba Ndutume Mihindou. D’après l’autorité municipale, le présent programme permettra au gouvernement d’enregistrer les enfants concernés. Ils jouiront ainsi d’une meilleure couverture sociale.

Rappelons qu’au total, 22 000 enfants gabonais n’avaient aucune preuve attestant de leur nationalité en 2017. Ce n’est qu’en 2018 que 15 000 d’entre eux ont pu établir leurs actes de naissance. C’était grâce à une opération conjointement menée par l’Organisation des Nations unies (ONU) et le Gabon. 

Leave a reply