Lutte contre la corruption : La Cour des comptes consolide son emprise territoriale

0
214

Le 26 avril dernier, le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé à l’inauguration du siège de la Chambre provinciale des comptes de Port-Gentil, un démembrement de la Cour des Comptes de Libreville.

Selon le premier ministre, les chambres provinciales des comptes représentent des « outils essentiels en matière de justice de proximité et d’aménagement du territoire » et « contribuent à la bonne gestion des deniers publics au Gabon ».

La nouvelle chambre de Port-Gentil sera essentiellement chargée « de lutter et d’éradiquer la délinquance économique et financière » et permettra « aux juges financiers d’être plus proches des collectivités locales ».

Cette inauguration s’inscrit dans le cadre des activités prospectives présentées par Francis Nkea Ndzigue, le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, le 31 janvier 2021. L’autorité gouvernementale avait indiqué que les principales activités de l’exercice 2021 tourneront autour de la sensibilisation, du contrôle et de la sanction disciplinaire des agents publics corrompus.

Grâce à la mise en place d’une task force présidentielle pour le règlement de la dette intérieure, en juin 2020, 623 milliards de FCFA de la dette intérieure ont été annulés sur un montant global de 1030 milliards de FCFA audités.

Située au quartier Ntchengué dans le quatrième arrondissement de la commune de Port-Gentil, la nouvelle chambre provinciale s’étend sur 10 000 m2 et est composée de 21 bureaux ainsi que de 10 villas. Le gouvernement prévoit en construire plusieurs autres à Franceville, Mouila, Ntoum, Tchibanga, Koulamoutou et Oyem.

Leave a reply