Lutte contre le chômage : Comment le CGAP a favorisé l’ouverture du marché de l’emploi gabonais

0
420

Lors du précédent conseil des ministres, Ali Bongo Ondimba a relevé Noureddin Bongo Valentin de ses fonctions de Coordinateur général des affaires présidentielles. C’était dans le cadre d’un remaniement stratégique. L’ex CGAP a adressé une lettre ouverte au chef d’État afin de lui faire part du bilan de son exercice.

D’après Noureddin Bongo Valentin, les 21 mois passés à ce poste ont été fructueux. « D’importants résultats ont été obtenus sur les dossiers que vous nous avez confiés ou demandés de superviser », a-t-il déclaré. Parmi ces dossiers figure celui relatif à la lutte contre le chômage au Gabon. Avec de nombreuses mesures, le CGAP a réussi à adapter la formation à la demande du marché. Ce, grâce à l’adoption d’un nouveau Code du travail.

« Dans un contexte de crise et de chômage, la Coordination Générale des Affaires Présidentielles a accompagné le gouvernement dans l’adoption d’un nouveau code du travail. », apprend-on. L’adoption du nouveau code de travail présente de multiples avantages. Il a favorisé l’ouverture du marché du travail. De nouvelles catégories de travailleurs ont désormais l’opportunité de trouver aisément du travail. Les offres de formation ont été renforcées de sorte à être en adéquation avec le marché de l’emploi. Cela a permis de stimuler l’attractivité du pays vis-à-vis des investisseurs. De nouveaux emplois ont ainsi été créés.

Noureddin Bongo Valentin a été nommé au poste de Coordinateur général des affaires présidentielles en décembre 2019. Il pourrait être nommé très prochainement à la tête du Haut-Commissariat de la République, apprend-on.

Leave a reply