Moussa Adamo représente Ali Bongo à l’Africa Adaptation Summit

0
39
Sommet_climatique

Le ministre gabonais des Affaires étrangères était présent à la rencontre internationale de Rotterdam pour délivrer le message du chef de l’État. Celui-ci exhorte les nations industrialisées à financer le programme d’adaptation de l’Afrique.

Le Gabon a pris part ce lundi 5 septembre 2022 à l’Africa Adaptation Summit à Rotterdam (Pays-Bas). Le pays était représenté par le ministre des Affaires étrangères, Michael Moussa Adamo. Celui-ci est allé délivrer le message du président Ali Bongo Ondimba qui exhorte les nations industrialisées, principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre (GES), à financer le programme d’accélération de l’adaptation en Afrique. Un plan dont l’objectif est de « produire des résultats concrets en matière d’adaptation au changement climatique en Afrique », a indiqué le ministre Moussa Adamo.

Le sommet de Rotterdam a été organisé par le Centre mondial pour l’adaptation (GCA). Le responsable de cette organisation, Patrick Verkooijen, a déclaré qu’Ali Bongo Ondimba « est, comme nous le savons tous, le champion du programme d’accélération de l’adaptation en Afrique ». Le numéro 1 gabonais s’est en effet illustré par ses efforts remarquables pour la lutte contre le réchauffement climatique. Il a réussi à faire du Gabon, un acteur incontournable en la matière aussi bien en Afrique que dans le monde.

L’Africa Adaptation Summit qui s’est tenu hier aux Pays-Bas n’a toutefois pas tenu ses promesses. Les pays africains n’ont obtenu que 55 millions $ d’engagements financiers de la part de la France, de la Grande-Bretagne, du Danemark et de la Norvège. Les besoins du continent noir pour s’adapter au changement climatique s’élèvent pourtant à près de 50 milliards $.

Leave a reply