Nepad : l’Afrique devrait davantage investir dans le capital humain (Rose Christiane Ossouka Raponda)

0
294

La 39e session du comité d’orientation des chefs d’États et de gouvernement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) s’est tenue par visioconférence hier. Le président Ali Bongo Ondimba y a été représenté par son Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda.

Plusieurs sujets ont été abordés lors de cette importante réunion. La cheffe de gouvernement y a présenté la stratégie de riposte mise en œuvre par le Gabon pour lutter contre le Covid-19. Elle a aussi exposé les nombreuses actions menées par les autorités pour concrétiser le Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Pour Rose Christiane Ossouka Raponda, l’Afrique a intérêt à davantage investir dans le développement du capital humain. Une stratégie de valorisation de cette richesse devrait également être mise en place. Cela permettra selon elle de booster la compétitivité des économies des pays africains et d’atteindre les objectifs de l’agenda 2063, apprend-on.

D’après un économiste qui travaille pour le compte du Nepad, « l’Afrique va quasiment doubler la taille de sa population en 2050 ». Dès 2030, 12 millions de jeunes intégreront le marché du travail chaque année. « Le continent peut donc potentiellement bénéficier d’un dividende démographique. Mais à une condition. Il faut mettre l’accent sur l’éducation et la formation », indique l’expert.

Pour rappel, le Gabon s’est engagé à renforcer son système éducatif. Désormais, les formations technique et professionnelle sont devenues prioritaires. L’objectif des autorités est d’adapter l’offre de formation aux besoins réels du marché de l’emploi.

Au cours de cette rencontre, le Chef d’État rwandais Paul Kagame a été reconduit à la présidence de l’AUDA-NEPAD. Son mandat durera un an. L’AUDA-NEPAD a été mis en place en 2010. Sa mission était d’intégrer le NEPAD dans les structures et processus de l’Union africaine.

Leave a reply