Nicole Assélé claque la porte au CLR

0
257
Nicole-Assele

Nicole Assélé vient de démissionner du parti politique du Centre des libéraux réformateurs (CLR). Elle a annoncé son départ hier au cours d’une conférence de presse.

L’ex-ministre des Sports explique avoir décidé de partir dans le but de « préserver les liens personnels immuables » entre son père et elle. Ce dernier n’est rien d’autre que le Président du conseil politique du parti, Jean Boniface Assélé. « En dépit de la ligne nette de démarcation codifiée aux plans statutaire et réglementaire entre deux instances, le président du Conseil politique s’est trop souvent autorisé à s’approprier unilatéralement les compétences du directoire », explique-t-elle.

Quelques jours plus tôt, Jean Boniface Assélé avait pris la décision d’exclure sa fille du regroupement politique. Décision qui aurait été prise en violation des articles 74 et 77 des statuts, sans convocation ni réunion préalable du Conseil de discipline. Nicole Assélé a alors préféré accélérer le processus en démissionnant. Elle occupait le poste de déléguée générale du CLR. Sa démission intervient juste après celle d’Alexandre Désiré Tapoyo.

Pour rappel, Nicole Assélé fut ministre des Sports et directrice de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Leave a reply