Oclad : une quarantaine d’immigrés clandestins interpellés au 1er campement à Akanda

0
424

Les agents de l’Office central de lutte anti-drogue (Oclad) ont récemment interpellé 48 immigrés clandestins au 1er campement dans la commune d’Akanda. D’après le quotidien L’Union, les mis en cause proviennent du Nigeria. Il s’agirait de 40 Nigérians, 6 Togolais et 2 Nigériens. Ces derniers se seraient entassés dans une maison. Ils guettaient le lever du jour pour se rendre à Libreville à bord d’un bateau de fortune.

Cette importante interpellation a été possible grâce à la collaboration de la population. Certains citoyens de bonne volonté ont informé la police de la présence des clandestins sur le territoire gabonais. Ils ont également pris le soin d’indiquer l’habitation dans laquelle ils se cachaient.

Selon certaines sources, ce réseau d’immigration clandestine a été instauré et est entretenu par le célèbre trafiquant de drogue Assogbon Adewale. Le hors-la-loi échapperait fréquemment à la police. L’homme aurait confié la tâche de faire traverser les immigrés illégaux à Cyrille Ndoka, un complice. Ce dernier a aussi été interpellé.

Les 48 clandestins sont actuellement gardés dans les locaux de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI). Ils pourraient être rapatriés dans leur pays respectif.

Leave a reply