Pêche illégale : Un bateau européen arrêté au large de Libreville

0
237

Les autorités gabonaises ont récemment réussi à intercepter un bateau européen au large de Libreville. C’était au cours d’une opération dirigée par les inspecteurs des pêches en collaboration avec l’ONG Sea Shepherd. Le ministre gabonais de la Pêche y avait lui-même pris part. L’opération a duré 3 jours et a été effectuée sur le navire Bob Barker de Sea Shepherd. L’équipe était composée des Inspecteurs des pêches gabonais, éco-gardes des parcs nationaux, marins et l’équipage du navire.

Le chalutier rénovation 2 a été surpris en flagrant délit de pêche illégale. Les marins se servaient de mailles sous-dimensionnées pour pêcher. Cela favorisait les prises accessoires, apprend-on. « Non seulement le navire utilisait le mauvais maillage, mais le rapport prises/prises accessoires était surprenant », a déclaré Biendi Maganga-Moussavou. L’autorité gouvernementale confie avoir vu beaucoup de crevettes et poissons plus petits que la norme parmi les prises du chalutier.

On parle de prise accessoire lorsque les navires capturent des espèces non ciblées.« Sur la plupart des chalutiers crevettiers, pour chaque livre (0,45 kg) de crevettes capturées, au moins six livres de prises accessoires sont également capturés », indiquent les experts. Plusieurs espèces vulnérables telles que les tortues de mer, requins en sont victimes. Le rapport prises/prises accessoires du navire Rénovation 2 a été estimé à 0,2 % de crevettes pour 99,8 % en poids, apprend-on. La majorité d’entre elles sont décédées et ont été rejetées à la mer. Indigné, BiendiMaganga-Moussavou a commandé une enquête officielle sur la pêche à la crevette. La saison de pêche pourrait être suspendue « jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée au problème des prises accessoires », annonce-t-il.

La pêche illégale est formellement interdite au Gabon. Le gouvernement œuvre pour réduire l’impact de ce phénomène au large des côtes gabonaises.

Leave a reply