Pêche maritime : le Gabon veut former 2600 jeunes

0
88
BU_2_Pêche maritime

Le gouvernement gabonais envisage de nationaliser le secteur de la pêche artisanale maritime. À cet effet, un projet de formation a été initié. Il vise la formation de 2600 jeunes pêcheurs et transformateurs gabonais.

« Le chef de l’État nous a donné l’instruction d’élaborer le plan de préservation de pêcherie pour former 2600 jeunes pêcheurs et transformateurs gabonais sur cinq ans », a affirmé le ministre de l’Agriculture et de la pêche, Biendi Maganga Moussavou.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation PAT 2021-2023. Un décret a été élaboré et soumis au chef d’État Ali Bongo Ondimba «pour pouvoir gaboniser la pêche », a indiqué le ministre. 

L’objectif est de tirer  davantage de bénéfice de cette activité. D’après  Biendi Maganga Moussavou, 86% des travailleurs du secteur de la pêche maritime  sont des expatriés.

Pour rappel, des travaux de construction des centres communautaires de pêche ont également été lancés à Cocobeach, Mayumba, Mouila, Franceville et Makokou. Une série de mesures a aussi été prises pour mettre fin à la pêche illicite.

Leave a reply