Pénurie des antirétroviraux : L’État gabonais recommande le Bactrim 960 mg aux patients

0
100
Bactrim

Le ministre gabonais de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong s’est entretenu mardi dernier avec l’ensemble des responsables des associations des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Les échanges ont essentiellement porté sur la pénurie des antirétroviraux (ARV) au Gabon. Ce manque persiste depuis plus de 4 mois.

Lors de cette rencontre, l’autorité gouvernementale a recommandé aux personnes vivant à avec le VIH (PVVIH) de prendre du Bactrim 960 mg. « Le ministre a invité les PVVIH conformément au protocole thérapeutique à poursuivre le traitement avec le Bactrim 960 mg en l’absence des molécules manquantes », informe une note du ministère de la Santé. Cette mesure permettra d’éviter que certaines maladies opportunistes surviennent chez les malades. Le traitement avec le Bactrim 960 mg va leur permettre « de lutter contre la baisse de CD4 (une des cellules du système immunitaire) », apprend-on.

Par ailleurs, Guy Patrick Obiang Ndong rassure les populations que les stocks d’ARV seront approvisionnés dans les tout prochains jours. Il s’est plaint de la manière dont certains centres de traitement ambulatoire (CTA) gèrent les stocks d’ARV. Selon lui, la pénurie actuelle est due à cette mauvaise gestion.

À fin 2020, le Gabon comptait 46 000 personnes vivant avec le VIH dont 24 208 sous ARV. C’est ce qu’indique la Directrice de la Prévention du Sida, Amissa Briana Bongo Ondimba.

Leave a reply