Perenco présente son vaste projet gazier au ministre du Pétrole

0
47
Pétrole_Gabon

L’entreprise prévoit de construire une usine de liquéfaction de gaz reliée au Terminal du Cap Lopez. Le projet permettra au Gabon de devenir le 7e producteur de gaz naturel liquéfié (GNL) en Afrique. Il l’aidera à rejoindre le cercle des principaux exportateurs gaziers sur le continent.

Les responsables gabonais et sous-régionaux de Perenco ont présenté leur projet de construction d’usine de liquéfaction de gaz du Terminal du Cap Lopez au ministre du Pétrole, Vincent de Paul Massassa. D’après leur exposé, l’installation de cette unité industrielle permettra au Gabon de devenir le 7e producteur de GNL en Afrique. Le pays deviendra aussi l’un des principaux exportateurs de gaz sur le continent.

La mise en œuvre du projet nécessitera un investissement de 1 milliard $. L’usine devrait être opérationnelle dès l’année 2026. « À travers ce projet, Perenco se lance dans les travaux de forage et de production des champs à gaz qu’il détient. Nous regardons dès aujourd’hui la faisabilité de ce projet d’envergure au Terminal du Cap Lopez. Nous allons tout mettre en œuvre pour obtenir les autorisations nécessaires que ce projet puisse voir le jour » a déclaré le ministre Vincent de Paul Massassa.

Le Gabon sera également producteur et exportateur de gaz butane

Perenco a aussi fait le point sur le projet de construction d’une usine de production de gaz butane qui est en cours à Batanga. La mise en service de cette unité est prévue pour le deuxième semestre 2023. Celle-ci produira 10 000 tonnes de gaz butane avant la fin de cette année-là. Elle augmentera sa capacité de 15 000 tonnes supplémentaires en 2024 et 2025 pour atteindre 45 000 tonnes de gaz butane en 2026. Le projet-ci est mis en œuvre via un partenariat entre l’État gabonais et Perenco. Le coût de sa réalisation est estimé à 50 millions $.

Une fois opérationnelle, cette usine de production de gaz butane permettra au Gabon d’atteindre l’autosuffisance et de devenir un exportateur de cette énergie. « Le Gabon a de l’ambition avec son partenaire historique Perenco. Il s’agit pour le pays d’accélérer la transformation conformément aux instructions du chef de l’État, son Excellence Ali Bongo Ondimba, de faire en sorte que le gaz contribue à la création de richesses pour notre pays » a indiqué le ministre du Pétrole et du Gaz. Celui-ci n’a pas manqué de préciser que tous ces projets en cours ou en vue seront menés dans le cadre d’un « partenariat gagnant-gagnant ».

Leave a reply