Politique : plusieurs cadres du PSD rejoignent le PDG d’ABO

0
79
Maganga-Moussavou

Les départs continuent au sein de l’opposition gabonaise. Un important nombre de cadres, élus locaux et départementaux ont démissionné du Parti social-démocrate (PSD), la semaine dernière. Ils se sont ensuite ralliés au Parti démocratique gabonais (PDG). On peut citer, entre autres, le député du 2nd siège de la Zadié, Franck Bokamba Ndombi, et le maire central de la commune de Mékambo, Juste Omer Ezona. 11 autres élus locaux et départementaux dudit parti faisaient partie des démissionnaires.

Ces ex-militants de ce regroupement de l’Ogooué-Ivindo expliquent leur départ par l’inadéquation entre les engagements et actions du président du parti, Pierre-Claver Maganga Moussavou. Ils indiquent constater « avec amertume et regret que le leader du PSD s’est totalement démarqué de ses engagements initiaux ». Pour cela, ils adhèrent désormais à « la vision politique » du PDG d’Ali Bongo Ondimba.

Selon certaines sources, les démissions pourraient se multiplier au sein du PSD dans les jours à venir.

À près d’un an des prochaines élections présidentielles, l’opposition gabonaise est de plus en plus fragilisée. Le parti majoritaire PDG, quant à lui, est plus solide que jamais. Malgré qu’il n’ait pas officiellement annoncé sa candidature au scrutin, le Chef d’État gabonais est d’ores et déjà le favori de la course.

Leave a reply