Port-Gentil : La voleuse de bébés, rattrapée et réincarcérée

0
224

Les agents de la brigade de gendarmerie de Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime, ont réussi à rattraper Mathilde Moussavou, le 4 mai 2021. Accusée du vol de plusieurs bébés, la fugitive étaient incarcérée à la prison centrale de Mouila dans la province de la N’gounié.

Le 9 février dernier, elle avait réussi à s’échapper de prison en trompant la vigilance des gardes pénitentiaires qui l’avaient accompagnée à sa thérapie psychologique. Mathilde Moussavou souffrirait de troubles psychologiques à cause du choc émotionnel résultant de son incapacité à donner la vie. Les autorités ont donc décidé de lui faire suivre un traitement adéquat auprès d’un psychologue. La prison de Mouila n’en disposant pas, la mise en cause devait périodiquement se rendre au Centre hospitalier régional (CHR).

Après son évasion, Mathilde Moussavou a été aperçue de nombreuses fois à Port-Gentil. « Les suspicions relatives à sa présence dans la capitale économique commençaient à alimenter les conversations depuis quelque temps », a indiqué le quotidien L’Union. Elle a finalement été rattrapée grâce aux agents de la brigade de gendarmerie de la capitale économique du Gabon.

Interrogée, la mise en cause affirme que selon elle, l’emprisonner ne changera rien. « Je me dis que la prison n’est pas la solution. Quand je suis en prison je ne fais rien mais quand on va me faire sortir, si je ne suis pas traitée je vais encore faire la même chose », a-t-elle déclaré.

Mathilde Moussavou a été réincarcérée à la prison centrale de Mouila aussitôt après son arrestation.

Leave a reply