Pour avoir incendié la maison de sa rivale, une femme de 48 ans condamnée à 8 ans de prison

0
243

Le 31 mars dernier, la session criminelle a statué sur le cas de Noelle Ngomba, une ressortissante congolaise arrêtée depuis 2019 pour incendie volontaire du domicile de sa rivale. Reconnue coupable par la Cour, la dame âgée de 46 ans et mère de 6 enfants, a écopé de 8 ans de réclusion criminelle dont 2 avec sursis, d’une amende de 300 000 FCFA, et de 5 ans d’interdiction de séjourner sur le territoire gabonais.

Le 15 mars 2019 dans le village Badidi vers Bakoumba, Noelle Ngomba, épouse de Gaston Moubembi, aurait délibérément détruit la maison de sa coépouse, Eugénie Koyo. La nuit des faits, le mari devait passer la nuit avec Eugénie Koyo malheureusement indisponible car devant se rendre dans son village natal pour deuil.

La mise en cause a alors tenté de négocier cette nuit avec son époux qui s’est opposé à la proposition de peur de créer des tensions dans son foyer. Un refus qui a poussé Noelle Ngomba à mettre le feu à la maison d’Eugénie Koyo à l’aide de plusieurs bidons d’essence. Ce qu’elle ignorait c’est que la mère de sa rivale s’y trouvait. Alerté, le voisinage a réussi à éteindre le feu.

Eugénie Koyo a alors porté plainte contre sa rivale. Cette dernière a été saisie et déférée devant le parquet où le juge d’instruction l’a placée sous mandat de dépôt pour incendie volontaire d’une maison habitée. Noelle Ngomba a reconnu les faits lors de son procès.

Leave a reply