Pour réduire les exonérations fiscales, l’État gabonais a établi une liste de mesures

0
172

Le gouvernement gabonais a établi une liste des mesures fiscales à prendre pour réduire les exonérations fiscales d’ici 2023. C’est ce qu’indique une récente note relative au programme économique du Gabon avec le Fonds monétaire international (FMI). « Pour réduire l’impact de l’exonération fiscale, les autorités avec l’appui du personnel ont identifié une liste d’avantages et d’exonérations à supprimer ou à modifier pendant la période du programme (2021-2023) » , apprend-on.

D’après les autorités, ces mesures rapporteraient près de 1,8 % du PIB. Aussi, les cadres juridiques régionaux et nationaux seront strictement respectés. Les régimes d’exemption arrivés à expiration ne seront pas renouvelés. Les sociétés situées dans la zone économique à régime spécial sont également concernées.

Les exonérations de TVA pour le secteur de la construction seront supprimées. Le taux de TVA sur les secteurs comme le ciment sera progressivement augmenté. Les exonérations de TVA en dehors du cadre légal seront supprimées. Les taux prévus par la CEMAC seront appliqués.

Les listes de produits importés hors taxes seront révisées. Il s’agit des domaines tels que l’agriculture, l’industrie du bois, le ciment. En lieu et place d’une exonération totale sur les produits de première nécessité, un taux réduit sera appliqué. Le régime de défiscalisation sera supprimé pour les marchés publics de l’État. Pour finir, le taux de douane réduit unique sera progressivement augmenté.

Les exonérations fiscales sont élevées au Gabon, d’après le Fonds monétaire international. Cela entrave la bonne gouvernance, la transparence et la mobilisation des revenus non-pétroliers. 

Leave a reply