Protection de l’environnement : Le Gabon plaide pour une compensation de ses efforts

0
319

Le Gabon a participé à la 76e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies. Le pays était représenté à cet événement de haute importance par son Chef d’État, Ali Bongo Ondimba. Lors des discussions, le numéro un gabonais a défendu les couleurs nationales. Profitant de l’occasion, il a plaidé en faveur d’une compensation des efforts du pays en matière de protection de l’environnement. « La réalisation de ces engagements est cruciale pour soutenir les efforts des pays comme le Gabon », a-t-il déclaré.

Le pays émet seulement 35 000 tonnes de carbone. Chaque année, il en séquestre près de 140 000 tonnes. « L’action du Gabon est déterminante pour l’avenir de l’humanité tout entière », a soutenu le Président de la République. Ces dernières années, le Gabon s’est farouchement engagé dans la lutte pour la préservation de la biodiversité et du climat. Selon ABO, l’État a « substantiellement mobilisé ses ressources domestiques dans la mise en œuvre des projets d’adaptation aux changements climatiques et de préservation de la biodiversité ».

De nombreuses réformes ont été engagées pour renforcer la protection des forêts. Entre 2016 et 2017, le Gabon a réussi à absorber une importante part du carbone mondial. Une prouesse qui lui a valu une compensation de 17 millions de dollars soit environ 9,3 milliards de F CFA de la part de la Norvège en juin dernier.

Rappelons que le Gabon est une référence en matière de lutte contre le réchauffement climatique dans le monde. En Afrique centrale, le pays est considéré comme un modèle à suivre en ce qui concerne la gestion des forêts et la lutte contre la déforestation.

Leave a reply