Quid de la dissolution du ministère des Travaux publics ?

0
60
Dissolution_ministère_TP

Le président de la République avait averti ses ministres qu’il ne tolérerait plus de retard ou de lenteur dans l’action gouvernementale. Une décision qu’il vient de mettre à exécution en dissolvant le ministère des Travaux publics.

Le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba en a marre de voir ses populations se plaindre de la forte dégradation des voiries urbaines. Un problème qu’est censé régler le ministère des Travaux publics, de l’Équipement et des Infrastructures. Malgré les multiples mises en garde du président de la République, le cabinet de Bounda Balonzi n’a pas su se mettre au pas pour mener à bien ses missions. Lassé de ce manque d’efficacité, le chef de l’État s’est vu contraint de dissoudre purement et simplement ce ministère dont l’action sur le terrain n’était plus tolérable.

Comme il l’a plusieurs fois indiqué en Conseil des ministres, plus aucun retard ou lenteur ne passera dans l’action gouvernementale. On n’est pas ministre pour juste s’asseoir dans les bureaux et venir aux Conseils. On est ministre pour agir sur le terrain et œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations. L’exemple du ministère des TP devrait servir de leçon aux autres ministères.

Et pour ceux qui pensent qu’un ministère ne peut être dissous, qu’ils se détrompent. N’ayant pas de valeur constitutionnelle, un département ministériel peut être révoqué pour rendre les décisions présidentielles plus efficaces et aller plus vite dans l’exécution des projets sur le terrain.

Le chef de l’État a ordonné la création d’un nouveau département en charge des Travaux publics à la Primature. Rose Christiane Ossouka Raponda se voit ainsi confier une nouvelle charge. C’est le signe de la confiance que lui porte le président de la République qui invalide ainsi toute rumeur de remaniement à la Primature.

Leave a reply