Réchauffement climatique : Lee White s’inquiète des menaces qui planent sur Port-Gentil

0
523

D’après le ministre gabonais des Eaux et des Forêts, une sérieuse menace de disparition plane sur Port-Gentil. La capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime pourrait disparaître dans quelques années à cause de la montée des eaux. « Ces derniers temps, les extrêmes liés aux changements climatiques sont de plus en plus nombreux », a déclaré Lee White. C’était au cours de son récent passage sur la chaîne de télévision Gabon 24. 

Depuis quelque temps, la montée des eaux et l’érosion côtière s’observent de plus en plus dans certaines villes du Gabon. On peut citer entre autres la Pointe-Dénis et la ville de Port-Gentil. La Pointe-Dénis a perdu 100 mètres, ces deux dernières années, apprend-on. Le ministre des Eaux et forêts prévoit une hausse d’au moins 2 mètres du niveau de la mer sur le prochain siècle. Il s’élèvera à 6 mètres en 2050, prévient-il. 

Pour éviter une catastrophe, Lee White a évoqué la nécessité de déplacer la capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime. « Il va falloir qu’on déplace Port-Gentil », va-t-il déclarer. Il faut noter que le Coordonnateur du Plan national d’adaptation, Magloir-Désiré Mounganga avait déjà exprimé les mêmes inquiétudes.

Le récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) atteste ces prévisions selon l’autorité gouvernementale.

Leave a reply