Riposte anti-Covid-19 : La vaccination va-t-elle devenir obligatoire dans les services publics gabonais ?

0
313

Le Premier ministre gabonais a récemment instruit les membres du gouvernement à faire en sorte que l’ensemble des agents publics soit immunisé. Elle leur demande de « mettre en place et sans délai, une opération visant à amener l’ensemble des responsables de vos départements ministériels respectifs à se faire vacciner ». C’était à travers une note signée mardi dernier.

Au Gabon, l’accès à plusieurs ministères est déjà conditionné par la présentation de la carte de vaccination. Depuis mai dernier, le ministère de la Défense exige aux forces de l’ordre de se faire vacciner. Depuis juillet dernier, les agents du ministère des Eaux et forêts ne peuvent aller en missions de travail que sur présentation du passeport vaccinal. Dès vendredi prochain, seules les personnes vaccinées pourront accéder au Palais présidentiel et au ministère de la Santé. Il en sera ainsi pour l’État-major, l’infirmerie, toutes les casernes de la Garde républicaine et les visiteurs extérieurs.

Ces mesures ne se limitent pas uniquement au secteur public. En juin dernier, Total Gabon a imposé à son personnel de se faire vacciner. Depuis le 15 septembre dernier, seuls les agents vaccinés accèdent aux différents sites pétroliers de l’entreprise. Selon le porte-parole de la présidence, le gouvernement n’a pas l’intention de rendre obligatoire le vaccin sur l’ensemble du territoire national. Le rendre « obligatoire pour l’instant n’est pas à l’ordre du jour », a récemment indiqué Jessye Ella Ekogha.

L’objectif de l’Etat est de freiner la propagation du virus dans le pays.

Leave a reply